Le Centre national pour la cybersécurité

Ces dernières années, la cybersécurité a fortement gagné en importance à tous les niveaux, que ce soit dans la politique de sécurité nationale et internationale, pour la place économique suisse ou encore pour la population.

Pour protéger la population et les entreprises contre les cyberrisques et améliorer la sécurité de ses propres systèmes, le Conseil fédéral a décidé, le 30 janvier 2019, de mettre en place un centre de compétences ad hoc appelé Centre national pour la cybersécurité. L’actuelle Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (MELANI) forme le noyau de ce centre.

Le centre est conçu pour pouvoir assumer les tâches et les rôles suivants:

  • guichet national pour les annonces d’incidents et les questions concernant les cyberrisques;
  • exploitation de l’équipe nationale d’intervention en cas d’urgence informatique (GovCERT) en tant que service spécialisé
  •  conduite opérationnelle de la maîtrise des incidents graves;
  •  bureau du délégué à la cybersécurité;
  • service spécialisé de sécurité informatique de la Confédération;
  • exploitation d’un pool d’experts pour soutenir les offices compétents dans le développement et la mise en œuvre de normes en matière de cybersécurité;
  • collaboration avec la recherche et les milieux scientifiques;
  • collaboration internationale sur le plan technique.

Le développement de l’organisation du Centre national pour la cybersécurité doit également tenir compte des exigences d’une centralisation accrue, tout en s’appuyant sur les compétences et les capacités existantes lorsque cela est possible. Les trois mesures suivantes visent à répondre à ces exigences:

  1. Au sein du Centre national pour la cybersécurité, il faut donner suffisamment de poids au bureau et au guichet national pour que le centre national pour la cybersécurité produise, par une communication active et des prestations étendues pour les entreprises et la population, un maximum d’effets à l’extérieur et soit réellement perçu comme le guichet unique.
  2. Le pool d’experts se tiendra à la disposition des offices spécialisés des différents secteurs, notamment, et son expertise en matière de cybersécurité viendra compléter les connaissances sectorielles et les compétences juridiques en fonction des besoins et des projets.
  3. Enfin, le centre national pour la cybersécurité doit travailler en étroite collaboration avec les services disposant de l’expertise et des capacités nécessaires pour réaliser certaines tâches dans le domaine de la cybersécurité. Dans le cadre de cette collaboration, on évitera de créer des redondances entre les compétences du centre national pour la cybersécurité et celles des autres services, tout en veillant à ce que les services impliqués réalisent leurs tâches de façon coordonnée et en concertation étroite avec le Centre national pour la cybersécurité.
 
 

Autres décisions du Conseil fédéral visant à renforcer les activités en matière de cyber-sécurité

  • Le 15 mai 2019, le Conseil fédéral a adopté le plan de mise en œuvre de la stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC) pour 2018-2022 et pris ainsi des décisions supplémentaires concernant la mise en place du centre de compétences pour la cybersécurité. Il a également décidé de renforcer les ressources en personnel dans le domaine des cyberrisques en créant 24 nouveaux postes.

    Informations supplémentaires: Plan de mise en œuvre de la SNPC
    Communiqué de presse: Nouvelle étape dans la mise en place du Centre de compétences pour la cybersécurité
 
 

Dernière modification 27.12.2019

Début de la page

https://www.melani.admin.ch/content/melani/fr/home/ueber_ncsc/das_ncsc.html