Pourriels (Spam)

La notion de pourriel (spam) englobe tous les messages électroniques indésirables et les chaînes de courriels. La personne qui envoie de tels messages est appelée polluposteur  (spammer), tandis que l'on parle de pollupostage (spamming) pour l'action proprement dite. Selon plusieurs études, les pourriels représenteraient plus de 60 % du courrier électronique au plan mondial.

Conséquences et dangers

  • Perte de temps puisqu'il faut parcourir puis effacer à chaque fois ces messages.
  • Très grosse charge pour l'infrastructure IT (Internet, serveur de messagerie). 
Mesures
  • Pas d’adresses électroniques courtes
    Les polluposteurs recourent à des programmes qui testent toutes les combinaisons possibles des adresses courtes (p. ex. xyz@yahoo.com). Le choix d’une adresse électronique plus longue garantit une certaine protection (p. ex. prénom.nom@yahoo.com).

  • Filtres proposés par les programmes de messagerie
    Plusieurs programmes de messagerie proposent des fonctions pour filtrer les courriels entrants.

  • Filtre anti-pourriel
    Pour l’usage domestique ainsi que pour les PME, des solutions ont été développées qui permettent de réduire les problèmes de pourriels. Les courriels entrants sont analysés selon certains critères (p. ex. objet, adresse de l’expéditeur, mots-clefs dans le texte du courriel, etc.) et classés soit en courriels acceptables ou soit en pourriel (mis à la poubelle). La difficulté réside dans la configuration de ces critères si bien que l’entretien d’un filtre anti-pourriel efficace peut être très fastidieux.

  • Utilisation des copies aveugles lors de l'envoi d'e-mail à plusieurs destinataires
    Lors de l'envoi de courriels, les adresses électroniques inscrites dans les cases « à » (« to ») ou « CC » (Carbon Copy) sont accessibles à tous les destinataires. Lorsque le nombre des destinataires est important, des adresses électroniques risquent ainsi de tomber entre les mains de « spammers » (auteurs de pourriels). Quand des messages sont envoyés à de nombreux destinataires, le nom de ceux-ci devrait être inscrit dans la case correspondant aux copies aveugles « BCC » (Blind Carbon Copy). En effet, le contenu de la case BCC ne peut pas être lu par les destinataires.

 

Vous trouverez de nombreuses informations sur la problématique des pourriels sur le site web de l’Office Fédéral de la Communication (OFCOM).

 

 

Dernière modification 28.10.2016

Début de la page

https://www.melani.admin.ch/content/melani/fr/home/themen/spam.html