Début secteur de contenu

Début navigateur

le fil d’Ariane (breadcrumb trail)

Fin navigateur



Les TIC, mais en toute sécurité: Swiss Cyber Storm cherche les «cyber-talents» de demain

«Cyber» – ce terme est actuellement partout. L’association «Swiss Cyber Storm» s’est donnée comme mission de trouver chaque année les «cyber-talents» les plus brillants de Suisse et de les mettre en contact avec des décideurs du domaine privé et public. Le 13 juin 2013, au KKL de Lucerne, cette mission se concrétisera dans le cadre du «Swiss Cyber Storm 4».

Le congrès est parrainé par Swiss Police ICT- une association privée qui, avec le congrès informatique de la police suisse, établit depuis des années des liens entre autorités de poursuite et informatique- et la Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information MELANI.

Le terme «cyber» peut être associé à de nombreux autres mots:  «-crime», «-defense», «-risque», «-stratégie» et «-war» sont parmi les plus courants.  Par ailleurs, les conférences et autres évènements qui traitent de la face sombre d'Internet sont aujourd'hui nombreux.

Pourquoi alors «Swiss Cyber Storm 4» (www.swisscyberstorm.com)? Il s'agit tout d'abord de repérer les meilleurs «cyber-talents», puis de les mettre en contact avec des décideurs du domaine privé et public. La conférence cherche ainsi à apporter une contribution concrète, en vue d'une amélioration globale de la cyber-sécurité.

Challenges
Dans les semaines précédant l'évènement, qui se déroulera le 13 juin 2013 dès 08:00 au KKL de Lucerne, des étudiants et écoliers ont l'occasion de prendre part à des « challenges ». Il s'agit de résoudre des « cyber » -problèmes ou -énigmes.

Ce ne sont pas des Hacker qui sont recherchés, mais des talents qui réfléchissent plus loin que les Hacker.  Par exemple : il ne suffit pas de savoir comment accéder à un fichier zip crypté. Il faut comprendre quelle faille de sécurité a permis d'y parvenir et comment corriger cette dernière.

Les attentes envers les participants sont nombreuses, comme l'explique Bernhard Tellenbach, président de l'association Swiss Cyber Storm, qui enseigne la sécurité de l'information à la ZHAW : « celui qui veut résoudre ces énigmes dans le délai imparti doit par exemple savoir comment accéder rapidement aux connaissances existantes,  afin de les appliquer à son cas concret. Il peut s'agir de savoir décrire un outil spécifique de manière adaptée. Il est très important de savoir sortir des sentiers battus pour proposer une solution créative et orientée vers la recherche de solutions concrètes.  Un « hack » dénué de sens ne nous intéresse pas. »

«Meet the future talents» - et des experts établis
Le congrès lui-même s'adresse aux décideurs. Des orateurs issus d'un large spectre d'activité partageront leurs connaissances avec les participants.  Costin G. Raiu, chef du Global Research & Analysis Team de Kaspersky et le blogueur chinois Michael Anti effectueront notamment des présentations. Le programme complet est disponible online sous : www.swisscyberstorm.com > schedule.

Le congrès est parrainé par Swiss Police ICT- une association privée qui, avec le congrès informatique de la police suisse, établit depuis des années des liens entre autorités de poursuite et informatique- et la Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information MELANI.


Swiss Cyber Storm
L'association Swiss Cyber Storm a été fondée fin 2012. L'association travaille à l'organisation régulière d'évènements dans le domaine de la cyber-sécurité, s'adressant aux spécialistes et aux cadres dirigeants. Sa manifestation majeure est la conférence Swiss Cyber Storm. Cette association à but non lucratif est dirigée par Bernhard Tellenbach, professeur à la ZHAW.

Retour à vue d'ensemble Lettre d'information

Dernière mise à jour le: 16.05.2013

Fin secteur de contenu